Nos équipes

Vous êtes ici :
Last updated: 22 mai 2024

Le médecin du travail

Le médecin du travail, a un rôle principalement préventif. Sa mission est d’éviter toute altération de la santé du fait du travail. Il est le conseiller de tous les acteurs de l’entreprise. Il connaît le poste de travail et les conditions de travail du travailleur. Il anime son équipe disciplinaire de son centre médical et lui délègue une partie de ses actions. Le maintien en emploi s’inscrit naturellement dans une démarche quotidienne dans le suivi individuel de l’état de santé du travailleur et dans les actions de prévention au sein de l’entreprise.

Le médecin du travail de la cellule PDP a une mission particulière dans le maintien dans l’emploi.

Il anime les réunions de cette cellule avec l’infirmer, l’ergonome, l’assistante et l’assistante sociale, étudie les demandes internes à l’ASTME et aussi celles des salariés, des employeurs, d’autres structures de maintien en emploi et de l’Assurance Maladie.

Avec l’accord du travailleur ayant saisi la cellule PDP, son médecin du travail référent partage les données de santé avec le médecin de la cellule PDP afin de pouvoir étudier les différentes pistes de maintien en emploi, adaptées à sa situation.

Le médecin du travail de la cellule PDP reste un conseiller en interne des autres médecins de travail de l’ASTME dans ce domaine.

Comme tout médecin, le médecin du travail est soumis au secret professionnel.

L’assistance sociale

Membre actif de la cellule PDP de l’ASTME, l’assistante sociale informe, conseille et oriente les travailleurs et leurs employeurs. Elle participe aux réunions de la cellule PDP et conseille sur les aspects sociaux des dossiers étudiés

Son rôle dans le maintien en emploi :

Information, écoute, conseille et orientation des travailleurs en situation de difficultés sociales liées au travail :

  • Sur la réglementation relative à l’Assurance Maladie, AT/MP, Invalidité…
  • Sur les questions relatives à la formation : bilan de compétences, CPF de Transition, dispositif démissionnaire…
  • Sur les partenaires existants pouvant être mobilisés dans une situation (assistante sociale de la CARSAT, CAP EMPLOI, UDAF, Transition Pro…)
  • Sur les droits à la retraite (retraites anticipées, pour inaptitude…)
  • Sur les prestations ou dispositifs de « droit commun » : Demande de logement, allocation CAF…

Information, écoute, conseille et orientation des travailleurs en situation de difficultés sociales liées au travail :

  • L’aide à la composition de dossiers (MDPH, Invalidité, demande de retraite, courriers divers …)
  • L’appui téléphonique auprès de différents organismes (prévoyance, retraite, CPAM, CAF, Pôle Emploi…)

Mise en œuvre des sensibilisations collectives dans les entreprises.

Vous éprouvez des difficultés au travail ?
La cellule PDP permettra de mobiliser rapidement les leviers sociaux nécessaires à votre maintien dans l’emploi.

L’assistante maintien en emploi

Membre à part entière de la cellule PDP, l’assistante est la première interlocutrice de l’entreprise et des travailleurs. Elle assiste l’équipe de la cellule et joue un rôle essentiel pour assurer le bon fonctionnement dans la communication interne et externe.

Son rôle dans le maintien en emploi :

Information, écoute, conseille et orientation des travailleurs en situation de difficultés sociales liées au travail :

  • Réception, recueil des informations médico-administratives et transmission des saisines ;
  • Organise les réunions de cellule et tient un tableau de bord
  • Rédige les rapports de réunion de la cellule
  • Assure la liaison entre la cellule PDP, le médecin du travail concerné, le travailleur, les partenaires et l’employeur ;
  • Recueille, traite et contribue à la traçabilité des données dans le respect des droits à la personne ;

Mais aussi…

  • Participation à l’information des travailleurs et des employeurs concernant :
  • Les modalités de fonctionnement de la cellule PDP de l’ASTME,
  • Les différentes visites médicales spécifiques au maintien à l’emploi : pré-reprise, mi carrière etc.
  • Le rôle des partenaires externes : AGEFIPH, OETH, …

La cellule PDP n’est pas l’affaire d’une seule personne, mais sa richesse réside dans son fonctionnement collectif

L’ergonome

Membre actif de la cellule, l’ergonome contribue à l’amélioration et à la conception des situations de travail afin de préserver la santé des travailleurs et/ou leur permettre de garder une activité de travail, d’optimiser la qualité et l’efficacité de la production dans une perspective de performance durable et globale.

Elle réalise une analyse ergonomique du travail en réalisant des observations sur le terrain qui lui permettent de comprendre l’activité, d’en évaluer les contraintes et les exigences afin de proposer des pistes d’amélioration et conseiller les employeurs dans le cadre du maintien dans l’emploi.

Son rôle dans le maintien dans l’emploi :

  • Diagnostic ergonomique sur une situation au travail dans le cadre de l’étude de poste.
  • Préconisations ergonomiques pour adapter le poste sur un plan technique, spatial, organisationnel et adapté à chaque handicap.
  • Sensibilisation des acteurs de l’entreprise aux problématiques du maintien dans l’emploi du travailleur en situation de handicap.

Employeurs, pensez plus loin !
L’ergonomie s’insère au cœur de la prévention primaire des risques professionnels dans la conception architecturale et les dispositifs techniques (situations de travail, chaines de production, organisation du travail…)

Infirmier en santé du travail

Membre actif de la cellule PDP, l’infirmier de santé au travail, qui participe déjà au sein de l’équipe pluridisciplinaire au dépistage de la désinsertion professionnelle des travailleurs, assure une mission spécifique :

  • Suivi des dossiers traités en cellule avec le médecin du travail, l’assistante de maintien en emploi, l’assistante sociale et l’ergonome.
  • Actions internes de promotions de maintien en emploi auprès des équipes pluridisciplinaires de l’ASTME.
  • Sensibilisations collectives auprès des entreprises.

La visite mi carrière effectuée par le médecin du travail ou l’infirmier est un outil supplémentaire au dépistage de désinsertion professionnelle des travailleurs de 45 ans.